• Claire.R

Faire le bien pour illuminer votre vie

Lorsque personnellement on ne va pas bien, ou que l’on a l’impression de ne plus avancer, il existe plusieurs façons de ramener un peu de lumière dans nos vies. On peut s’autoriser à penser à soi, mais on peut aussi faire le bien autour de soi. Apporter de la lumière à d’autres, sans rien attendre en retour, nous apporte finalement toujours quelque chose. Un peu comme le principe du Karma ou du Yin et du Yang, faire le bien crée toujours d’une manière ou d’une autre du positif et de la lumière dans nos vies. Encore faut-il faire les bons choix et peser quelles actions pourront finir par illuminer notre vie ainsi que celle de nos proches. 



Pourquoi faire le bien


Faire le bien, ce n’est pas quelque chose de naturel chez l’homme. Il est souvent plus facile de satisfaire nos besoins égoïstement. Pourtant, la religion, la philosophie, l’éducation : tout ce que nous apprenons a pour but de nous apprendre à “faire bien” les choses que nous entreprenons. Alors pourquoi faut-il être gentil, faire plaisir aux autres ? 


La première raison qui nous pousse à faire le bien est le bonheur. Lorsque l’on se venge, lorsqu’on pense d’abord à soi et que l’on n’entretient pas de bonnes relations avec les autres, nous ne sommes jamais vraiment heureux. Pourquoi ? Parce que l’être humain est un être sociable qui a besoin de rapports humains. Bien sûr il y a des exceptions et certaines personnes ont besoin de vivre dans la solitude. Mais la plupart des personnes qui vous diront vivre mieux seules seront en fait des personnes tristes et ayant besoin d’aide et de présence. Des études ont démontré qu’aider régulièrement d’autres personnes créait une sensation de bonheur, d’autant plus grandes si les personnes étaient dans le besoin.


La deuxième raison est de trouver un rééquilibrage de votre Karma. Dans l’hindouisme, et aujourd’hui dans de nombreuses philosophies, chaque action a des conséquences. La vie est un cycle, les actions des vies antérieures et du reste de la vie déterminent le sort d’un homme et la chance ou la malchance qui parcourent sa vie. Plus vous ferez le bien autour de vous, plus vous vivre heureux dans vos vies futures. Pour les religions monothéistes, plus vous faites le bien plus avez des chances d’arriver au Paradis ou à son équivalent à la fin de votre vie.


Qu’est-ce que le bien et le mal ?

Nous avons tous été élevés autour de ces deux conceptions. Le bien et le mal. Peu importe la religion ou la spiritualité de chacun. Cette vision manichéenne de la vie qui divise chaque action et chaque chose entre ces deux termes crée pourtant débat depuis longtemps. Qu’est-ce que le bien et le mal. Et surtout, comment être sûr que faire le bien aura des conséquences positives et non négatives ? Tuer un assassin évite-il que de nouveaux meurtres soient commis pour le cas de la peine de mort ? Sauver la vie d’un patient qui sera à l’avenir un meurtrier dans l’autre sens pour un médecin. Certaines philosophies et religions considèrent comme péchés ou expression du mal des comportements qui pourtant ne font de mal à personne. C’est le cas de l’homosexualité, de l’égalité ou encore de plus petits exemples comme la luxure ou la gourmandise.


Le bien

Le bien, par définition, est donc une valeur normative de la morale. Il s’oppose au mal. Faire le bien, c’est respecter certaines règles de civilité, d’honneur, d’intérêt public, mais c’est aussi respecter certaines lois. Le bien, c’est ce qui est absolument désirable, il est lié au désir de chaque homme avant même d’être lié à une idée de quelque chose de positif. Faire le bien, c’est avant tout faire plaisir à quelqu’un en fonction de ses goûts, de ses croyances et de sa pensée. Car le bien n’est pas quelque chose de Naturel. Le bien et le mal n’existent pas dans la nature, chez les autres espèces animales. Ce n’est pas un réflexe, un instinct. C’est forcément quelque chose de construit. 


Le mal

Le mal à l’opposé, est lié à l’égoïsme, au non-respect d’autrui. Pour les croyants, Dieu est le bien. Le mal est donc tout ce qui n’est pas Dieu, le froid, l’obscurité, le manque d’amour. Dans la nature, le mal n’existe pas. Faire le bien, c’est s’opposer au réflexe de répondre à nos besoins primaires avant de penser aux besoins et aux plaisirs des autres. À chacun de savoir s’il préfère faire le bien ou faire du mal. Mais qui voudrait vivre dans un monde de paix et dans un monde sociable apprendra de lui-même à apporter de la lumière dans la vie des autres. Inversement, les autres feront leur possible pour vous apporter ce bonheur.


6 façons de faire du bien à votre entourage


Faire le bien, même si cela nous fait du bien aussi, ce n’est pas quelque chose de naturel. De même que sociabiliser n’est pas forcément facile à chacun, voici quelques astuces pour faire du bien à ceux qui comptent pour vous.


Sourire

Et oui, sourire ce n’est pas quelque chose de naturel pour tous. Et pourtant, tout comme le rire est contagieux, un sourire en amènera souvent un autre chez ceux qui vous croiseront. Non seulement le sourire apporte un sentiment de paix et de lumière dans le coeur de votre entourage. Mais cela stimule aussi la création d’hormones telles que la sérotonine. Rien de mieux pour que les personnes qui vous croisent dans le métro passent un bon début de journée !


Faire le bien en écoutant les autres

Il est toujours plus facile de parler de ses problèmes. Mais parfois, et même souvent, la réponse à nos problèmes se trouvent dans l’écoute et le partage avec autrui. En plus de cela, écouter c’est faire du bien à vos amis ou aux membres de votre famille qui n’attendent que cela. Ouvre vous, soyez sincère et empathique. Et surtout, faites une croix sur les jugements faciles. Votre interlocuteur n’aura bien souvent ni le besoin d’une leçon ou d’un conseil. Mais il aura simplement besoin d’une oreille attentive. N’essayez pas d’apporter votre grain de sel, comprenez juste son point de vue.


Les petits gestes du quotidien

Pleins de petits gestes peuvent chaque jour semer du bonheur dans la vie de parfaits inconnus comme de vos proches. Tenez la porte pour celui qui vous suit, portez les courses ou aider une personne âgée à traverser la rue. Dites les formules de politesse, un petit merci et un petit bonjour n’ont jamais fait de mal. Tous ces petits gestes du quotidien, on les oublie bien vite pris dans la course du métro-boulot-dodo. Et vous vous rendrez compte que pour vous aussi, de les recevoir, cela changera tout !


Donnez

On ne vous demande pas de vider votre maison et de donner tout ce qui vous appartient. Mais donner vos vieux vêtements, les chaussures que vous ne portez pas : c’est faire du bien à de nombreuses personnes. Alors pendant votre prochain tri de placard, ne cachez pas et n’entassez plus ces vêtements que vous ne porterez jamais, de nombreux organismes les récupéreront volontiers. De même, vous pouvez donner ces bocaux cachés au fond de votre placard à la grand-mère du quartier. Elle sera peut-être ravie de vous en rendre certains remplis d’une confiture maison ! Pensez aussi à donner les vieux jouets de vos enfants. Plutôt que de les revendre, les plus démunis seront bien heureux de pouvoir les acquérir.


Embrassez ou câlinez vos proches

Bon bien sûr, faire le bien ainsi ne se fait qu’avec les personnes qui sont de votre famille ou de vos amis proches. Mais entre-nous, rien ne vaut de prendre sa mère ou son enfant dans les bras. C’est le moment idéal pour remercier ceux que vous aimez. C’est prendre soin d’eux en leur offrant un moment d’intimité et en leur montrant par un petit geste à quel point ils comptent pour vous.


Renvoyez la pareille

Faites-vous le serment de toujours rendre un équivalent à ce que la vie vous offre. Et dans le cas contraire, de ne jamais vous attendre à recevoir quelque chose en retour de ce que vous donnez. On vous fait un présent ? Faites-en un aussi. Mais si vous n’avez pas les moyens, faites quelque chose de fait main : de la pâtisserie par exemple ! Rendre à ceux qui vous offre vous permettra, en plus de ne pas vous sentir redevable, de toujours faire plaisir à ceux qui ont voulu aussi vous faire plaisir. 



Faire le bien, et recevoir le bien


Evidemment, faire le bien, c’est bien. Mais il vous faudra aussi apprendre à recevoir ce que la vie a à vous offrir. Car faire le bien apportera forcément de la lumière dans votre vie. Il vous faudra apprendre à ne plus refuser les présents de vos amis. Mais aussi, ne culpabilisez pas de recevoir plus que ce que vous aviez demandé. Et surtout, profitez de chaque petite chose, de chaque rayon de soleil ou de chaque bon souvenir que la vie vous offrira. 

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

© 2012 - 2020 par EM CONSULTING - Toute reproduction interdite.

SIRET : 751 973 868 - EM CONSULTING RCS LORIENT - CGVU - Mentions légales